Médiathèque

Horaires

La bibliothèque municipale de Montesquiou, soutenue par la Médiathèque Départementale du Gers, offre aux habitants du canton un grand nombre de services :

Tout le monde peut emprunter : 

 – des livres : romans, romans policiers, bandes dessinées, ouvrage documentaires (histoire, sciences, sport, cuisine …) ;

 des films : une sélection de dvd est faite par la MDG ;

 des cd : musique classique, jazz, latino, rock, variété française, chansons populaire, funk, blues ….

 – mise à disposition d’un poste Internet.

 

La bibliothèque dispose d’un fond propre et tourne aussi avec le fond de la MDG. Une navette passe toutes les 3 semaines pour amener d’autres livres, afin de contenter (dans la mesure du possible) les envies des lecteurs.

 L’adhésion est gratuite et ouverte à tous, alors n’attendez plus, venez vous inscrire, je me ferai un plaisir de vous guider dans vos choix.

 

La Bibliothèque Municipale de Montesquiou vous accueille les

Mercredi :  10h30 -16h30

Vendredi : 13h30 – 16h30

Samedi : 10h à 16h

Informations de contact

Bibliothèque Municipale de Montesquiou
Adresse : 
 Allée de Roclincourt               
32320 Montesquiou
Tél : 05 62  70  97  74                                                                 bibliotheque.montesquiou@wanadoo.fr

Actualité de la médiathèque

La boîte retour de livres (mais pas que)

La boîte retour de livres (mais pas que)

Vous l’attendiez tous, c’est la boîte retour de livres (et dvd et cd). Elle est arrivée pour Noël, alors n’hésitez pas à vous en servir les jours de fermeture de la bibli. Un grand merci à la municipalité et à son concepteur. 

Prix jeune mousquetaire

Prix jeune mousquetaire

Retrouvez les 5 romans sélectionnés pour le prix Jeune mousquetaire.

Jérôme Leroy, président de cette 18e édition, Carole Martinez, Minh Tran Huy, Mohammed Aissaoui, Laurine Roux, six auteurs qui seront présents pour les “Rencontres Littéraires de Nogaro” du 31 mai au 3 juin.

Ils seront accompagnés de 5 auteurs d’un premier roman, finalistes du prix “Jeune Mousquetaire” :

Lucas Belvaux, Les Tourmentés, ALMA
Guillaume Lebrun, Fantaisies guérrilleres, BOURGOIS
Agnès Mascarou, Laisse tomber la nuit, HORS D’ATTEINTE
Céline Righi, Berline, Éditions du sonneur
Matthieu Seel, Rien ne dure vraiment longtemps, HarperCollins

Vous pouvez voter pour votre roman favori, en remplissant le bulletin disponible à la médiathèque ou en le téléchargeant sur le site Internet « prixjeunemousquetaire.fr 

Les nouvelles de la bibli 

Les nouvelles de la bibli 

Votre bibliothèque sera fermée à partir du 24 décembre et ré ouvrira le mercredi 4 janvier 2023.
D’ici là, vous avez encore le temps de venir faire le plein de contes de Noël :
Découvrez toute la vérité sur le père Noël et ses lutins, et ce qu’il peut lui arriver de pire !

Les nouveautés de la bibli

Les nouveautés de la bibli

La plus secrète mémoire des hommes

Mohamed Mbougar Sarr, éditions Philippe Rey

Un magistral roman d’apprentissage, une saisissante enquête sur les traces d’un mystérieux auteur menée par un jeune écrivain africain à Paris En 2018, Diégane Latyr Faye, jeune écrivain sénégalais, découvre à Paris un livre mythique, paru en 1938 : Le Labyrinthe de l’inhumain. On a perdu la trace de son auteur, qualifié en son temps de ” Rimbaud nègre “, depuis le scandale que déclencha la parution de son texte. Diégane s’engage alors, fasciné, sur la piste du mystérieux T. C. Elimane, où il affronte les grandes tragédies que sont le colonialisme ou la Shoah. Du Sénégal à la France en passant par l’Argentine, quelle vérité l’attend au centre de ce labyrinthe ? Sans jamais perdre le fil de cette quête qui l’accapare, Diégane, à Paris, fréquente un groupe de jeunes auteurs africains : tous s’observent, discutent, boivent, font beaucoup l’amour, et s’interrogent sur la nécessité de la création à partir de l’exil. Il va surtout s’attacher à deux femmes : la sulfureuse Siga, détentrice de secrets, et la fugace photojournaliste Aïda… D’une perpétuelle inventivité, La plus secrète mémoire des hommes est un roman étourdissant, dominé par l’exigence du choix entre l’écriture et la vie, ou encore par le désir de dépasser la question du face-à-face entre Afrique et Occident. Il est surtout un chant d’amour à la littérature et à son pouvoir intemporel.

Les nouvelles de la bibli 

Les nouvelles de la bibli 

Enfant de salaud,

Sorj Chalandon, éditions Grasset

Depuis l’enfance, une question torture le narrateur : – Qu’as-tu fait sous l’occupation ? Mais il n’a jamais osé la poser à son père violent, fantasque et imprévisible. Certains même, le disent fou. Longtemps, il a bercé son fils de ses exploits de Résistant, jusqu’au jour où le grand-père de l’enfant s’est emporté : “Ton père portait l’uniforme allemand. Tu es un enfant de salaud ! ” En mai 1987, alors que s’ouvre à Lyon le procès du criminel nazi Klaus Barbie, le fils apprend que le dossier judiciaire de son père sommeille aux archives départementales du Nord. Le narrateur se retrouve face à l’épopée d’un Zelig : l‘aventure rocambolesque d’un gamin de 18 ans, sans instruction ni conviction, menteur, faussaire et manipulateur, qui a traversé la guerre comme on joue au petit soldat. Un sale gosse, inconscient du danger, qui a porté cinq uniformes en quatre ans. Lorsque Klaus Barbie entre dans le box, ce fils est assis dans les rangs de la presse et son père, attentif au milieu du public. Ce n’est pas un procès qui vient de s’ouvrir, mais deux. Barbie va devoir répondre de ses crimes. Le père va devoir s’expliquer sur ses mensonges. Ce roman raconte ces guerres en parallèle. L’une rapportée par le journaliste, l’autre débusquée par l’enfant de salaud.

DIRE ET LIRE A L’AIR

DIRE ET LIRE A L’AIR

A partir de 14h30 jusqu’à 17h15, en face de la bibliothèque ou sous la Halle en cas de pluie
Animation avec le CPIE  – ARBRE ET BIODIVERSITE
jeu des 1000 feuilles de 1000 formes, jeu des formes de feuilles et jeu d’association feuilles-fruits
 
Exposition et présentation du livre “Rêve qui roule” de Judith , exposition de photos d’arbre d’André Hemelrijk
 
 
Masque et passe sanitaire obligatoire  pour le spectacle selon les directives du gouvernement
Les nouvelles de la bibli 

Les nouvelles de la bibli 

Bonne nouvelle,

La Bibli restera ouverte pendant le confinement aux horaires habituels.

Autre bonne nouvelle, j’ai pu changer une centaine de romans avant la fermeture au public à la médiathèque Départementale, venez vite les découvrir.

Le démon de la colline aux loups,

Dimitri Rouchon-Borie, éditions Le Tripode

Les hommes sont des choses vides et des fois leur vie se remplit de bien et des fois de mal et des fois c’est partagé et ça fait une lutte. Ces phrases extraites du Démon de la Colline aux Loups résument l’élan qui habite ce texte stupéfiant, et son désir de dire la condition humaine. Ecrit dans une langue volcanique, le premier roman de Dimitri Rouchon-Borie nous livre avec force le destin d’un être enfermé en prison.

Pour une heure oubliée

Frédéric Perrot, éditions Mialet Barrault

Imaginez que vous soyez responsable d’un crime dont vous n’avez aucun souvenir. C’est précisément la situation dans laquelle Emile s’est retrouvé. Quand il s’est réveillé, une femme était morte à ses pieds, assassinée. Une heure oubliée où le pire est arrivé. En sortant de prison des années plus tard, Emile pensait pouvoir tout effacer de cet interminable cauchemar. Il est redevenu un homme ordinaire, amoureux d’une femme ignorant tout de son passé. Mais c’était sans compter sur cette journaliste qui allait de nouveau bouleverser son existence en révélant son secret à la face du monde. Avec une maîtrise étonnante, Frédéric Perrot nous entraîne dans un récit haletant entre passé, présent et futur, en quête d’une vérité aux mille facettes.

Autochtones, Maria Galina,

Editions Agullo Fiction

Ça parle au fond des rapports d’un homme comme il faut avec le pouvoir. Comment se comporter quand le pouvoir est abominable, mais que tu es assez vif et intelligent pour faire ton chemin jusqu’aux sommets ? Pour influer sur le tyran, pour adoucir ses moeurs, sauver le pays de la honte. De sa perte… Du cynisme, du mensonge éhonté quand le noir se fait passer pour du blanc. ” Dans une ville d’une ex-république soviétique, à la frontière entre l’Est et l’Ouest de l’Europe, aujourd’hui envahie de touristes, débarque un certain Christophorov. Il arrive de Saint-Petersbourg, se prétend journaliste ou historien et enquête sur un groupe artistique et littéraire des années vingt.

Les nouvelles de la bibli 

Les nouvelles de la bibli 

Le prix du jeune mousquetaire du premier roman

Comme chaque année, le prix Jeune Mousquetaire du premier roman, prix
littéraire créé en 2005 par la junior association « un livre dans la poche »
à Nogaro, récompensera un auteur d’un premier roman.
Le lauréat recevra 1 000€ offert par la mairie de Nogaro.
Votre médiathèque vous propose de relayer cet événement.
Lisez et élisez votre roman favori, vous pourrez même rencontrer les
auteurs.

Voici les 5 romans présentés :

Tout va me manquer, Juliette Adam, éditions Fayard

Étienne s’ennuie. Dans le magasin de jouets où il travaille, dans
l’appartement où il vit avec son grand-père, dans cette petite
ville où il n’y a jamais rien à faire. Partout, il promène sa
solitude, et se demande s’il n’est pas en train de passer à côté
de sa vie. Alors, lorsqu’il se fait frapper par erreur par une
inconnue au cœur d’un carnaval, il y voit un signe. Quelque chose se produit enfin. Quelqu’un l’attend quelque part. Elle s’appelle Chloé.
Inflammable, imprévisible, elle est de celles qu’on ne peut pas
vraiment cerner. Qui ne se laissent pas approcher. Constamment à deux doigts d’imploser. Maladroit et rêveur, Étienne
n’a jamais vraiment su comment aborder une fille. Pourtant, ils vont se tourner autour. Et, dans un curieux mélange de fantaisie et de
noirceur, faire un bout de chemin ensemble.

 Ce qu’il faut de nuit, Laurent Petitmangin, éditions Manufacture de livre

C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent, et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et
de sentiments ébranlés, une plongée dans le cœur de trois hommes.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 

Bénie soit sixtine, Maylis Adhémar, éditions Julliard

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre- Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être une bénédiction, s’annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu’à ce qu’un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité. Bénie soit Sixtine est avant tout
l’histoire d’un éveil et d’une émancipation. Entre thriller
psychologique et récit d’initiation, ce premier roman décrit
l’emprise exercée par une famille d’extrémistes sur une jeune femme vulnérable et la toxicité d’un milieu pétri de convictions
rétrogrades. Un magnifique plaidoyer pour la tolérance et la
liberté, qui dénonce avec force le dévoiement de la religion par
les fondamentalistes.

Les orageuses, Marcia Burnier, éditions Cambourakis

Après Bâtir aussi et On n’a que deux vies, un premier roman de la
collection Sorcières entre fiction, récit et texte de réflexion
politique, produit dans les marges féministes et queer de la société
française contemporaine. “Les Orageuses” raconte
l’histoire d’une impossible réparation : celle d’une bande de filles
ordinaires qui décident un jour de reprendre le contrôle de leur
vie, ensemble, et de partir en quête de leur propre justice après
avoir été violées. Un texte profondément d’actualité dans un
contexte de visibilisation des violences sexuelles, tout à la fois
sensible et radical, qui évoque “Dirty Week-end” de Helen
Zahavi… en moins sanglant.

Alabama
1963, Christian Niemec et Ludovic Manchette,
éditions
Le Cherche Midi

Meurtres en Alabama. Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent… Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime. Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge : “Les petites filles, ça disparaît pas comme ça…” Deux êtres que tout oppose. A priori. Sous des airs de polar américain, Alabama 1963 est avant tout une plongée captivante dans les Etats-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d’assassinat de Kennedy.

Les nouvelles de la bibli 

Les nouvelles de la bibli 

Un rayon FANTASY

Vous étiez quelques uns à regretter de ne pas trouver des livres « Fantasy », alors j’ai fais de la place, dépoussiéré un rayon pour y installer quelques ouvrages ….

Aller au contenu principal